Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des mots pour panser et se repenser

Des mots pour avancer sur le chemin de la vie en toute sérénité. Des mots pour comprendre qu'en chacun de nous se trouve le plus beau des trésors. Des mots qui nous rappellent que nous sommes la seule personne responsable de notre vie et de notre bonheur. www.jenniferletellier.fr

Bas les masques

Lise est une charmante jeune femme qui semble heureuse ..... je dis bien semble, car moi qui connaît très bien Lise je sais que le sourire qui habille son visage est un sourire de façade, un sourire qui fait penser au monde extérieur que tout va bien alors qu'à l'intérieur il en est tout autrement.

Il faut dire que Lise n'a pas eu la vie facile, elle a connu tellement de déboires amoureux, elle qui a toujours tellement donné de sa personne en amour n'a connu que des déconvenues. Et son enfance fut bien difficile entre la perte de nombreux êtres chers et cette impression de ne jamais être reconnue à sa juste valeur .... Lise a beaucoup souffert mais elle s'était faite à l'idée que la vie était ainsi et qu'il fallait de toute façon ne pas compter sur les adultes car ils ne l'écoutaient pas.

Tu sais, Lise a souvent voulu exprimer par des mots les maux qui pesaient sur son cœur, mais elle a toujours eu cette impression que sa voix d'enfant était imperceptible aux oreilles des adultes car personne ne l'entendait.

Alors elle a cessé de vouloir ouvrir son cœur ... En grandissant Lise a commencé à se déguiser, au fur et à mesure des années, je dois dire qu'elle avait accumulé dans son armoire une collection de masques très importantes.
Le masque de fer afin que l'on ne puisse pas voir au travers, le masque de pierre afin de camoufler cette tendresse et cet amour que l'on n'ose pas exprimer, le masque de l'assurance pour ne pas dévoiler ses peurs et son manque de confiance en soi, le masque des apparences qui permet à notre visage ce grand sourire .... en apparence authentique, et sa collection ne cessait de grandir, tout comme le vide qu'elle ressentait en elle, et qu'elle n'arrivait pas à nommer. Alors pour combler ce vide, Lise remplissait son armoire de faux- semblants.

Mais elle aurait tellement aimé vider cette armoire, tu comprends, à force de se déguiser on finit par ne plus du tout savoir qui l'on est. Car elle se pose souvent ces questions : Qui suis-je ? Quel adulte la petite Lise enfant voulait-elle devenir ? ... Tout cela elle ne le savait pas, trop de masques façonnent un intense brouillard qui empêche de voir.

Lise pensait d'ailleurs que cette façon d'être devait être l’apanage de chacun et que les sourires étaient tous des sourires de façade puisque personne ne sait comment être véritablement soi même ... Bien évidemment ce sont ses masques qui ont ainsi limité la vision de mon amie Lise.

Un matin, comme chaque matin d'ailleurs, elle se prépare, met son masque et sort faire ses courses, durant ses achats une échoppe insolite attire son regard, il y avait de nombreux articles mais un seul de ces articles la séduit .... Une petite poupée de bois, avec un corps rond, une drôle de blouse, et des bras peints, cette poupée avait un visage très malheureux ...

Lise rentra chez elle heureuse de cet achat, reflet de son mal-être intérieur.
Tout simplement elle se mit à parler à cette poupée ... «Mais pourquoi es tu si malheureuse lui demanda Lise ? » Et tout naturellement Lise commença à lui ouvrir son cœur, comme si elle parlait à un confident, elle lui parla de ses déceptions, de ses souffrances .... et tout d'un coup un bruit émana de cette poupée, Lise chercha d'où venait ce bruit et se rendit compte que sa poupée pouvait s'ouvrir et qu'elle cachait en elle une autre poupée similaire ... enfin pas tout à fait, le visage de cette poupée semblait plus léger, le sourire un peu plus relevé ... en cet instant Lise se sentit à l'image de cette nouvelle poupée, plus légère, plus souriante ... son véritable sourire commençait à apparaître. Lise continua à se confier à sa nouvelle confidente, elle lui parla de son père, son absence, cette souffrance qu'elle a toujours ressentie en pensant ne jamais être à la hauteur malgré son comportement d'enfant exemplaire. Lise vida son cœur, reprit contact avec son passé mais de façon beaucoup plus sereine, elle se permit de faire la paix avec son passé, elle se donna enfin la possibilité de se débarrasser de ses chaînes qui l'empêchaient d'avancer et d'être elle-même, elle se reconnecta avec la jeune Lise petite enfant, souriante, insouciante, unique, vraie et se rendit compte que le brouillard qui habitait son ciel depuis si longtemps avait fait place à un merveilleux soleil lumineux.

Un nouveau bruit se fit entendre dans la poupée, Lise l'ouvrit et vit à l'intérieur une lumineuse et souriante poupée que seul le bonheur habitait ... cette poupée est à présent le reflet de Lise, légère, en paix avec son passé, en harmonie avec cet être qu'elle est au-dedans.

Lise vida bien évidemment toute son armoire aux faux-semblants, heureuse d'être enfin elle-même, elle a compris que l'amour qu'elle ressent pour elle- même est la fondation du mieux être, elle se donne quotidiennement cette dose d'amour pour elle même, elle est fière d'elle, connaître tant de souffrances et réussir à faire la paix avec tout cela, quel merveilleux cadeau Lise s'est offert, elle qui pensait cette paix intérieure impossible s'est rendu compte que faire la paix avec son passé, apprendre à pardonner, et se donner tout cet amour carencé étaient la clé de la liberté, la clé du bonheur retrouvé.

Jennifer Letellier 

Extrait du Livre Juste Être, 

https://www.thebookedition.com/fr/juste-etre-p-342385.html?search_query=juste+etre+jennifer+letellier+&results=1

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jennifer Letellier

Hypnothérapeute et consultante en relation d'aide spécialisée en psychologie positive
Voir le profil de Jennifer Letellier sur le portail Overblog

Commenter cet article