Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des mots pour panser et se repenser

Des mots pour avancer sur le chemin de la vie en toute sérénité. Des mots pour comprendre qu'en chacun de nous se trouve le plus beau des trésors. Des mots qui nous rappellent que nous sommes la seule personne responsable de notre vie et de notre bonheur. www.jenniferletellier.fr

Le poids de la quête de perfection.

Selon ce que dit la légende, la plus haute tour du monde fut érigée par un roi Indien il y a plusieurs centaines d'années de cela.

Ce roi, prénommé Adelphe était un homme très anxieux et angoissé, il faut dire que sa vie n'a pas toujours été simple et joyeuse. Entre la perte de sa maman alors qu'il n'était encore qu'un tout petit enfant et la perte de son papa mort au combat.

A 18 ans seulement, il gouvernait son pays et avait beaucoup de responsabilités, énormément de choses à gérer ... trop pour un seul homme. 

Mais comme il s'était fait la promesse de faire honneur à ses parents disparus et son pays, il souhaitait tout faire seul et ne demandait rien à personne de peur d'être jugé et de déranger.
Il culpabilisait à l'idée que l'on puisse dire qu'il en demandait trop, qu'il était incapable de gérer son royaume.

Ainsi, chaque jour à bout de bras, il portait ce lourd fardeau.

En plus d'être le roi de son royaume il était le roi des faux semblants en faisant croire que tout allait pour le mieux alors qu'à l'intérieur de lui la tristesse le submergeait.

Il se refusait même à avoir une femme et des enfants, emprisonné dans ses innombrables tâches et son mal-être constant.

Il ne souhaitait rien déléguer et ne prenait jamais le temps de penser à lui et à ses véritables envies.

Adelphe, voulait être un roi parfait, à l'écoute de qui le souhaitait, donnant toujours de très bons conseils pour réparer les cœurs mais n'étant jamais à l'écoute du sien.

Ce besoin de reconnaissance, cette quête de perfection ont fait de lui un homme très angoissé.

Chaque jour il s'adressait à la vie, la suppliant de l'aider à panser ses blessures.

Il souhaitait tellement trouver les solutions qui lui permettraient de se sentir heureux et en paix.

Des mois durant il parla à la vie mais les réponses semblaient inaudibles.

" Peut-être que la vie ne m'entend pas. Il me faut certainement me rapprocher des astres, de la lune, des étoiles et du soleil afin qu'ils puissent m'apporter toutes les réponses que j'attends depuis toutes ces années. "

C'est alors qu'il prit la décision de faire ériger une tour, la plus haute du monde.
Il disait dans le royaume que c'était pour mieux voir l'ennemi approcher …pourtant tout combat avait cessé depuis plus de vingt ans déjà.

La tour fut rapidement terminée et le roi supplia la vie de l'aider.

Le poids de la solitude, les responsabilités, les costumes du quotidien l'ont rapidement rendu malade.
Il habitait sa tour nuit et jour, il n'en sortait plus car il souhaitait être présent au cas où la vie lui enverrait un signe.

Une nuit, alors que le roi très malade se pensait aux portes de la mort, il cria fort à la vie :
"Mais pourquoi m'as-tu si lâchement abandonné, moi qui ai toujours été un enfant obéissant, un souverain à l'écoute, un homme au service de tous ?

Il me semble avoir toujours beaucoup donné. Je n'attendais qu'un signe de toi qui aurait pu me libérer de tout ce poids, le signe qui m'aurait montré le chemin du bonheur et de la liberté. Je me sens tellement abandonné et toi aussi ma pauvre vie tu me rejettes aussi. "

C'est alors qu'une voix se fit doucement entendre, une voix calme, paisible et bienveillante qui semblait provenir du corps d'Adelphe :
" Je ne t'ai jamais abandonné, c'est toi qui m'a abandonné en t'abandonnant toi-même. Par besoin de reconnaissance tu as toujours pris sur toi bien plus que tu n'aurais dû, par peur d'être jugé tu as accumulé beaucoup de responsabilités sans jamais rien demander.

Par peur de ne plus être aimé tu as toujours beaucoup donné. Tu es un souverain formidable mais toutes tes peurs ont fait de toi un prisonnier.

Tu as mis ta vie de côté, tu as oublié l'homme que tu es, tu as enfouis tes rêves en pensant que le bonheur des autres était plus important que le tien.

Il te faut te respecter, t'aimer, t'écouter, te valoriser afin de redécouvrir ta véritable personnalité.

Tu sais, j'ai toujours répondu à tes demandes en t'envoyant des amis, des personnes de confiance, des habitants, des souverains alliés qui t'ont proposé leur aide.

C'est également moi qui t'ai fait rencontrer la princesse Zorii lors de ce bal il y a 5 ans.

Seulement, emprisonné dans tes peurs et tes questionnements, tu n'as jamais prêté attention à l'instant présent.

L'ironie, c'est que tu as fait bâtir cette tour pensant y trouver ta liberté mais en réalité de cette tour tu en es le prisonnier.

Sache que la liberté fait partie de toi, elle est ton identité.

Tu mérites le bonheur.

Tes peurs sont illusoires alors cesse de t'y enfermer.
Quitte cette tour et retrouve ta liberté. " 

C'est ainsi que le roi Adelphe quitta sa tour et commença à vivre sa vie, ce premier pas fut le commencement d'une nouvelle existence faite de paix et de sérénité, une vie emplie d'amour, de joie et de respect.


Il a fait fermer cette tour mais ne l'a jamais démolie et si un jour vous passez à côté vous pourrez lire sur la porte scellée :

"Toutes les réponses sont en vous, écoutez-vous, là est la clé de la liberté. 
Faites-vous confiance et avancez.
Personne ne vivra votre vie à votre place, vous êtes responsables de ce que vous créez. " 

 

Jennifer Letellier 

www.jenniferletellier.fr 
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jennifer Letellier

Hypnothérapeute et consultante en relation d'aide spécialisée en psychologie positive
Voir le profil de Jennifer Letellier sur le portail Overblog

Commenter cet article